lundi 20 juin 2011

Requiem

Oui, il est beaucoup moins Glamour et sexy que la version de Pat Mills et Olivier Ledroit, il doit être particulièrement de mauvaise. J'adore Mills (Slaine, ABC Warriors, etc...) et Ledroit... ben, j'ai pas de mot assez fort pour dire que je l'aime. Si vous ne connaissez pas Requiem, je ne peux que vous le conseiller.

5 commentaires:

  1. bizarrement je ne me suis jamais vraiment penché sur cette BD même si je l'ai feuilletée 1 ou 2 fois attiré par le dessin d'Olivier Ledroit... mais je crois que la prochaine fois sera la bonne =)

    RépondreSupprimer
  2. Mills ne tarit pas d'éloge sur Ledroit alors qu'il a quand même bossé avec les plus grands dessinateurs (Bisley et Bolland par exemple).

    RépondreSupprimer
  3. Requiem ... L'une de mes séries préférées. L'idée, l'ambiance, le graphisme bien entendu. Chaque case est une illustration, un tableau, une explosion de personnages, de décors, de détails hallucinants et fouillés. Une pure merveille, un régal, une "tuerie" pour les yeux et l'imaginaire.
    Je n'ai pas encore le dernier tome qui vient de sortir mais ça ne saurait tarder. Bon, il va me falloir investir dans au moins 2 des 3 couv ... arg! Elles sont trop belles et dans 2 des 3 bds y a des fan-arts par des tueurs.
    Je veux aussi investir dans la statuette de Dame Claudia. Personnage sublime que j'adore. Moins la série éponyme, le spin off.
    Et dont j'ai la chance d'avoir un original.
    Quant à Patt Mills, j'ai plein de bds qu'il a scénarisées. Parfois, ça barre un peu dans tous les sens et il ne semble pas y avoir de vrai fil conducteur mais j'aime son univers. Impitoyable :D
    Merci pour ton hommage à Heinrich Ausburg.

    RépondreSupprimer
  4. sur que ça calme! et ce qui est trippant avec Ledroit, c'est quant il se lâche dans des délires graphiques sans limites ni tabous

    RépondreSupprimer
  5. Ben dis moi, tu va bientôt remplacer Korri en chroniqueuse BD.
    Je suis d'accord à tout point de vue avec toi, y compris le spin off qui casse pas des briques et le bordélisme de Pat Mills.
    Ah, la statuette de Claudia, le rêve et il m'a été difficile de faire un choix entre les deux versions mit bonii du dernier Requiem.
    Bises infernales.

    RépondreSupprimer